Wagipedia – Complications conceptuelles – WAG-Geneva
WAG - Watches Art Gallery | Le Label du 12e Art | Genève | Suisse
wag-icone-complications-concept

Complications conceptuelles

Les complications conceptuelles sont les plus difficiles à appréhender car elle n’apportent pas d’information complémentaire à la montre. Il s’agît de mécanismes destinés à améliorer le comportement du mouvement pour le rendre toujours plus précis. Ces complications sont très rares car leur réalisation demande aux virtuoses de l’établi de faire preuve d’une ingéniosité et d’une dextérité maximales.

MÉCANISME FUSÉE CHAINE

« Fusée », littéralement et étymologiquement signifie, masse de fil entourant un fuseau. Contrairement aux premières horloges à poids, les ressorts des barillets ne délivrent pas une force constante, du début à la fin de l’armage, il en résulte une amplitude du balancier et un réglage inégal. Pour pallier à cette loi physique, Léonard De Vinci avait élaboré en 1490 un système de fusée mécanique pas encore destinée à l’horlogerie, ensuite développé par différents horlogers, afin de l’intégrer dans des pendules et des montres. La prouesse étant avec les moyens techniques de l’époque de la fabriquer et de la miniaturiser.

FORCE CONSTANTE

« Fusée », littéralement et étymologiquement signifie, masse de fil entourant un fuseau. Contrairement aux premières horloges à poids, les ressorts des barillets ne délivrent pas une force constante, du début à la fin de l’armage, il en résulte une amplitude du balancier et un réglage inégal. Pour pallier à cette loi physique, Léonard De Vinci avait élaboré en 1490 un système de fusée mécanique pas encore destinée à l’horlogerie, ensuite développé par différents horlogers, afin de l’intégrer dans des pendules et des montres. La prouesse étant avec les moyens techniques de l’époque de la fabriquer et de la miniaturiser.

DIFFÉRENTIEL

« Fusée », littéralement et étymologiquement signifie, masse de fil entourant un fuseau. Contrairement aux premières horloges à poids, les ressorts des barillets ne délivrent pas une force constante, du début à la fin de l’armage, il en résulte une amplitude du balancier et un réglage inégal. Pour pallier à cette loi physique, Léonard De Vinci avait élaboré en 1490 un système de fusée mécanique pas encore destinée à l’horlogerie, ensuite développé par différents horlogers, afin de l’intégrer dans des pendules et des montres. La prouesse étant avec les moyens techniques de l’époque de la fabriquer et de la miniaturiser.

SECONDE MORTE

« Fusée », littéralement et étymologiquement signifie, masse de fil entourant un fuseau. Contrairement aux premières horloges à poids, les ressorts des barillets ne délivrent pas une force constante, du début à la fin de l’armage, il en résulte une amplitude du balancier et un réglage inégal. Pour pallier à cette loi physique, Léonard De Vinci avait élaboré en 1490 un système de fusée mécanique pas encore destinée à l’horlogerie, ensuite développé par différents horlogers, afin de l’intégrer dans des pendules et des montres. La prouesse étant avec les moyens techniques de l’époque de la fabriquer et de la miniaturiser.

medias médias

médias medias la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la lamédias medias la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la médias medias la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la médias medias la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la